Sa Cova de Can Marçà

marca3

 

Située dans une magnifique enclave naturelle au nord d’Ibiza, sa Cova de Can Marçà est une impressionnante grotte de plus de 100 000 ans, située dans une falaise du Port de Sant Miquel, un environnement naturel qui offre une vue incomparable. La baie, avec les îles Ferradura et Murada, où se trouve une espèce unique de lézard endémique, de couleurs intenses et de formes préhistoriques opposées.

can marca

Sa Cova de Can Marçà s’est développée dans des roches calcaires du Crétacé, c’est-à-dire déposées dans une ancienne mer chaude et peu profonde, il y a plus de 70 millions d’années. La genèse de la grotte est beaucoup plus moderne; sa formation, bien que son âge précis ne soit pas connu, est peut-être du quaternaire, possiblement des deux derniers millions d’années de l’histoire géologique de la planète.

marca3

La grotte est un lieu d’intérêt géologique exceptionnel, l’un des plus importants de l’île d’Ibiza, avec un développement de plusieurs centaines de mètres et une superficie de 8 500 mètres carrés. La valeur la plus représentative de la cavité est la présence de nombreux spéléothèmes avec une grande variété de formes: stalactites, stalagmites, colonnes, moulages, sols en stalagmite, gours et excentriques. Après être passé par les glaciations et les chaleurs tropicales, elle est à l’état fossilisée pour la plupart, sauf dans les parties les plus profondes, où le goutte-à-goutte incessant continue de former des stalactites et des stalagmites. Le trou d’entrée est situé à environ 14 mètres au-dessus de la mer et est accessible par un chemin qui longe les falaises.

marca4

Dans certains coins de la grotte, on a retrouvé des fossiles d’anciennes espèces animales, déjà éteintes, représentatives des écosystèmes présents dans l’environnement de la cavité.

marca5

Les diverses salles de la grotte de Can Marça atteignent une superficie totale de 8500m² de superficie et abondent en stalactites, stalagmites, colonnes, gours… Le parcours de quelque 350 mètres, essentiellement ascendant, passe par une enfilade de salles et galeries : Salle d’Entrée, Temple de Bouddha, Salle de la Cascade (un spectacle incroyable et captivant), le Lac des Désirs (une ambiance magique et irréelle) et les Galeries Sèches.

marca1

Il y a des références à la grotte de Can Marçà depuis plus d’un siècle. Il a été découvert par des groupes de passeurs qui l’utilisaient pour cacher leur marchandise dans le passé et qui l’utilisaient pour se cacher dans les emballages de la marchandise qu’ils trafiquaient, les hissant de la mer depuis une ouverture située à environ 10 mètres au-dessus de celle-ci. On peut toujours distinguer clairement les signes de peinture, rouge ou noir, qui ont indiqué le chemin direct vers une sortie de secours de la grotte, en cas de risque d’être découvert ou piégé.

marca6

Dans les années 70, le spéléologue belge Jean-Pierre Van der Abeelle l’a visitée pour la première fois, guidée par les voisins de la région, qui s’y intéressait pour son importance géo-spéléologique et sa beauté naturelle

marca7

Les caprices de la nature nous ont laissé des formations, des lacs et des environs étonnants par leur beauté, un paysage naturel saisissant façonné aux mains de la nature grâce à l’action du temps. Les stalactites et les stalagmites créent des ornements tranchants qui se sont un jour développés grâce à l’eau qui coulait à travers la grotte.

marca2

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>