ES VEDRÀ

 

 

vedra1

 

 

 

 

La légende du rocher d’es Vedrà

Ibiza est aussi connue pour ses plages, son calme et pour ses légendes. Et sur ce dernier point, il faut l’avouer, les légendes sur cette île sont relativement nombreuses.

Si certaines personnes ne jurent que par Ibiza parce qu’il s’agit d’une île où il fait bon vivre, possédant de nombreuses plages de sable fin et le bien-être fait partie du quotidien des habitants, d’autres, en revanche, sont terrifiés ou intrigués par les mythes et les légendes planant sur cette île. Parmi les légendes, on trouve la déesse Tanit et la conviction que la terre de l’île est bénie par les dieux selon les phéniciens, car la terre rouge n’est pas d’origine volcanique et il n’y a pas d’animal ou de plante qui puisse nuire à l’homme ou être toxique ou vénéneux.

Mais il y a aussi une autre légende très connue des habitants : la légende du rocher d’es Vedrà. Mais d’où vient ce rocher exactement ? Et en quoi est-il si mystérieux ?

Les origines du rocher d’es Vedrà

L’île d’es Vedrà fait partie du Parc Naturel d’es Vedrà, elle est accessible uniquement par voie maritime avec autorisation et elle est inhabitée et avoisine es Vedranell, plus petite et moins elevée.

Es Vedrà est classé zone de protection stricte (réserve naturelle depuis 2002), avec huit autres îlots — es Vedrà, es Vedranell, sa Conillera, s´Illa des Bosc, ses Bledes (quatre îlots) et s´Espartar — qui sont inclus dans la réserve pour leurs  endémismes végétaux principaux (la silène, la limonium, l’asperula, la cetrina, etc. parmi les espèces particulières, le palmier nain ou l’euphorbe arborescente en raison de leur présence rare) et pour la faune (la variété d’oiseaux, de lézards des Pityuses – protégés par différents règlements européens et nationaux-, il s’agit d’un des principaux endroits des oiseaux marins et des rapaces comme les cormorans, les aigles et les faucons). C’est une région caractérisée par l’habitat des requins bleus et des murènes.

C’est aussi une route pour l’itinéraire des dauphines et les baleines.

Es Vedrà est relativement grande et étant de forme pyramidale. Ce rocher se trouve à 385 mètres au-dessus du niveau de la mer et possède de nombreuses grottes sur ses parois qui sont particulièrement difficiles d’accès.

Le rocher d’es Vedrà semble carrément surgir de l’eau, ce qui accentue son côté mystérieux.

D’ailleurs, il fait partie des endroits les plus mystérieux du monde.

 

Les mythes autour du rocher d’es Vedrà

vedra13

Beaucoup de légendes se contredisent sur les origines de ce rocher.

L’histoire de cette île commence à l’époque des Phéniciens qui voient en Ibiza un endroit idéal pour vénérer à leurs dieux.

D’anciennes légendes racontent l’histoire de “sa Por” (la peur), un être existant et malveillant qui pouvait apparaître à n’importe quel endroit et devant n’importe qui.

Certains prétendent qu’il s’agit d’un morceau du continent disparu, l’Atlantide, d’autres affirment que les pyramides d’Egypte ont été construite à partir des pierres de ce rocher. Dans tous les cas, les origines de ce rocher n’ont jamais été vraiment définies, ce qui entretient encore plus le mythe autour de cette petite île.

Vraiment, rien que la forme de ce rocher attire les curieux et attise les mythes et les légendes.

Toutefois, la véritable légende du rocher d’es Vedrà vient de son sommet.

En effet, son sommet de forme triangulaire détiendrait une concentration d’énergie particulièrement grande qui serait capable d’attirer les extra-terrestres.

En réalité, l’île d’es Vedrà toute entière dégagerait un grand champ magnétique. D’ailleurs, cette île ferait partie des triangles d’énergie mystérieuses (dont fait aussi partie le triangle des Bermudes).

Es Vedrà forme un triangle parfait avec l’île de na Guardis et le rocher de Ifach, connu comme le “Triangle du Silence”, parce que les émetteurs radio arrêtent souvent de fonctionner dans cette zone.

Les personnes qui ont étudié les faits affirment qu’il s’agit d’un endroit spécial où s’accumule l’énergie et la compare aux Pyramides d’Égypte.

Le champ magnétique dégagé par cette île aurait la capacité de faire disparaitre des objets, de dérégler les boussoles, de faire perdre l’orientation à quelqu’un et donc d’effrayer toute la population. Même si tout ceci n’est qu’une légende, il semblerait que les faits soient avérés puisque de nombreux pigeons voyageurs seraient perturbés et déstabilisés en volant au-dessus de ce mystérieux rocher. Certains pigeons voyageurs auraient même perdu totalement leur sens de l’orientation. De plus, un certain nombre de chercheurs, de médiums et de scientifiques auraient confirmés la présence de cette grande force d’énergie accumulée. Les légendes racontent aussi que ce rocher serait une piste d’atterrissage pour les OVNIs.

D’ailleurs, beaucoup de personnes auraient vus des lumières, des objets étranges dans le ciel, des objets non identifiés dans l’eau et même des phénomènes paranormaux. Des pêcheurs auraient été repoussés par des cercles de lumière et ce serait la base sous-marine extra-terrestre qui en serait la cause.

En 1979, un vol commercial devait faire un atterrissage de secours à Valence. Cependant, en passant près du rocher d’es Vedrà, le pilote aurait aperçu une étrange lumière qui bougeait très vite dans le ciel. Automatiquement, le pilote a envoyé un SOS à la tour de contrôle mais comme cette dernière n’arrivait pas à identifier l’objet face au pilote, ce dernier n’a pas eu d’autre choix que de modifier son plan de vol.

Le grec Ulysse aurait été séduit par le magnifique chant des sirènes se trouvant sur le rocher d’es Vedrà.

Sinon, une autre légende raconte qu’en 1850, le Père Don Francisco Palau se serait réfugié dans une grotte d’es Vedrà dans le but de méditer seul. Dans cette grotte, il aurait été le témoin de nombreuses visions mystiques et aurait même rencontré la Sainte Vierge.

Il existe une autre histoire qui raconte qu’il s’agit d’un dragon endormi (es Vedranell comme tête, es Vedrà serait le dos et la petite roche qu’il y a à son côté serait le bout de la queue).

Et selon la théorie de Nostradamus, l’île d’Ibiza est le seul endroit au monde où il y aurait encore de la vie après une hypothétique guerre nucléaire. Ibiza serait le refuge du jugement final.

Dans le passé, l’histoire propre de la culture d’Ibiza, utilisée pour effrayer les enfants, était une histoire qui parle d’ un géant qui vivait à es Vedrà, comme si on parlait de Père Fouettard ou du Croque-mitaine.

Es Vedrà, Ibiza et la déesse Tanit ne cesseront jamais d’alimenter les mythes et les légendes.

Magie dans l’ astronomie au rocher d’ es Vedrà

 

Es Vedrà, formidable masse de roche et emblème géographique de la ville au-dessus de la mer Méditerranée, dans un lieu d’une grande beauté, se trouve dans le Parc Natural, une réserve sans pollution lumineuse, un phénomène rare, dans le coin sud-ouest de l’île. Là, il y a un observatoire astronomique situé dans le prolongement de la maison `pagesa´ du musée ethnographique. Cette installation dispose d’un télescope astrographique de haute précision pour l’observation et la promotion de l’étude et de la diffusion de l’astronomie.Même, la région bénéficie d’un microclimat plus sec que le reste de l’île et d’une grande stabilité atmosphérique qui permet des enregistrements astronomiques speciaux.

Les objectifs principaux de cet observatoire sont à la fois informatifs et scientifiques et, grâce à sa technologie de pointe, il est capable de mener des travaux de recherche très divers, de dépister de nouveaux corps du système solaire, de rechercher des objets exotiques possibles et d’astrophotographie. L’Association astronomique d’Eivissa est responsable, entre autres, de l’organisation d’observations astronomiques informatives ouvertes à l’ensemble de la population, de conférences et de conférences informatives, de démonstrations ou de visites. En outre, cette entité est responsable de la gestion et de la réalisation de projets de recherche et de collaboration avec des organismes scientifiques, nationaux et internationaux, par la mise en œuvre de leurs propres projets de recherche et d’observation astronomique, ainsi que par leur intégration dans des projets menés par des institutions. et des organisations publiques ou privées.

La magie d’es Vedrà peut se ressentir dans les photographies et enregistrements astronomiques du ciel… La Nasa a choisi pendant nombreuses fois les phénomènes enregistrés comme image du jour (‘Astronomy Picture of the Day’).

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>