Benirràs

benirras1

On arrive à la plage de Benirràs à travers d’un magnifique itinéraire, zigzaguant entre collines et vallées, au nord de l’île, à Sant Miquel de Balansat.

C’est une petite baie entourée de collines pleines de pins. La plage est petite, avec du sable blanc et doux et beaucoup de charme, entourée de collines couvertes de végétation. Les rochers, qui servent de limite à la plage, sont un endroit idéal pour connaitre les fonds marins : l’eau est claire et presque toujours calme.

benirras2

La magie de l’endroit est donnée par le cap Bernat, à l’horizon, un îlot étroit et pointu, de 27 mètres d’haut, situé au centre de la baie, presque à égale distance de Punta de S’Oriçol et de Punta Negra.

benirras5

Cette roche est comme un mur vertical, et dans certains coins, il coule en pente, où il y a des fissures, des coupes verticales et des rochers empilés, tout autour de la grande colonne qui forme la petite île. Elle est une sorte de paradis luxuriant de la vie marine entourée de vastes fonds de sable.Cette île offre aux plongeurs une plongée lumineuse, confortable et au même temps, profonde et toujours pleine de surprises : des verderols  (sérioles) ou barracudas, blennies, salpes (saupes), roges (rascasses rouges), certaines espèces de nudibranches et murènes, loups, des mérous… sous les rochers dans la prairie de Posidonia entre des centaines, ou peut-être des milliers de petits poissons noirs communément appelés «castagnoles» (castagnettes). Es Cap Bernat n’est jamais une plongée inutile, sans vie. Ce rocher était le point qui séparait dans l’antiquité  les quartons (districts ou partis juridictionnels) de es Xarc et de Balansat; Autrefois, en entrant dans les propriétés situées en mer, il était courant que les îlots, les cônes et les rochers fassent office de fita (borne) pour séparer les territoires.

Populairement, on connait aussi es Cap Bernat comme «el dedo de Dios» (le doigt de Dieu), Carall Bernat et Cavall Bernat, à cause d’une légende: un voisin de Benirràs possédait un cheval nommé Bernat, que l’archange San Miguel a transformé en roche. Quand il l’a vu, caillouteux à l’entrée de la crique, son propriétaire s’est exclamé: Carall, Bernat! Pobret, com t’has quedat! (Putain, Bernat! Pauvret, comment tu n’ es de différent !)Par conséquent, l’îlot était également appelé Carall Bernat (Putain Bernat) et Cavall Bernat (Cheval Bernat). Et le mythe est complété par un enchantement selon lequel les personnes qui parviennent à atteindre le sommet du cheval de pierre changent immédiatement de sexe.

benirras4

Ce qui est certain, c’est que le coucher de soleil est un spectacle mémorable, à la fois pour les vues spectaculaires créées lorsque le soleil se reflète sur la mer avant de disparaître et pour le spectacle offert par les hippies à tambour.Ce rituel hippie emblématique des tambours pour ignorer le coucher du soleil est une expérience unique d’Ibiza, établie depuis de nombreuses années, mais n’ayant lieu que les dimanches après-midi des mois d’été.

benirras3

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>